1
Non je n'exagère pas. Non je ne suis pas faussement modeste. Non, ma taille 40 ne va pas résister longtemps à ce nouveau miam sucré.

Oui ce gâteau est une véritable tuerie. Oui il a été inventé pour utiliser une boîte de mascarpone qui allait se périmer. Oui je passerai l'été en burkini pour cacher quelques replis. Ou au Pôle Nord d'en haut comme disait l'Héritier lorsqu'il avait 4 ans.

Ce n'est pas pour faire mon intéressante mais ce gâteau est un pur délice qui n'a comme origine que le seul désir de ne pas gaspiller une boîte de mascarpone qui arrivait à péremption. Mon côté Caroline Ingalls ne pouvait pas supporter l'idée de jeter et je me suis dit qu'au vu de son pourcentage de matière grasse, le mascarpone pouvait certainement remplacer le beurre en quantité égale.

Je suis donc partie d'une recette de Martha stewart, tirée de sa bible des tout petits gâteaux "Biscuits, sablés, cookies" (Edition Marabout) et le résultat a largement dépassé mes espérances. Fondant à souhait (tu m'étonnes entre le mascarpone et le caramel), craquant sous la dent (je n'ai pas identifié le coupable : j'hésite entre la quantité de sucre et les noix de cajou, mais comme aucune ne voulait se dénoncer je les ai mangé toutes les deux). Le verdict final est tombé : ce gâteau est un pur délice d'hiver (la saison où tu oublies que l'été revient dans quatre mois).

Assez parlé, je vous livre la recette, libre interprétation de celle de Martha Stewart.

FONDANT AU CARAMEL ET AU NOIX DE CAJOU

-140 gr de mascarpone
-230 gr de farine
-3/4 de c. à café de gros sel
-1c.à café de levure chimique
-200 gr de sucre roux
-2 gros oeufs
-1c. à café d'extrait naturel de vanille
-120 gr de pépites de caramel (les miennes viennent de chez G. Detou et sont divines)
-85 gr de noix de cajou non salées grossièrement hâchées.

Préchauffer le four à 180°. Beurrer un moule carré de 20cm de côté.
Mélanger au robot à vitesse moyenne, le mascarpone et le sucre roux jusqu'à obtenir un mélange mousseux. Ajouter l'extrait de vanille et les oeufs sans cesser de mélanger.
Réduire la vitesse et incoroporer la farine, le sel et la levure préalablement mélangés dans un bol.
Ajouter les noix de cajou et les pépites de caramel (on peut aussi ajouter 2 ou 3 carambars coupés en petits morceaux).

Verser la pâte dans le moule et l'étaler en couche uniforme.
Cuire environ 40-45 minutes jusqu'à ce que le fondant soit doré. Laisser refroidir et découper en carrés. Ces fondants se conservent 3 jours dans une boîte hermétique si vous arrivez à résister.

Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.