1

Comment revenir après deux ans sans billet ? J'essaierais bien de me faire toute petite, mais déjà en ayant disparu de la blogosphère culinaire, je ne suis même pas sûre d'exister encore. Alors autant arriver avec quelques petites douceurs, comme on viendrait voir un ami perdu de vue par manque de temps ou négligence (selon que l'on soit adepte ou non de l'auto-flagellation).

Pour commencer je vais vous parler de ma dernière découverte en matière de cuisine qui ne se fait pas sans douleur, mon tendre et cher ayant été mis au régime sans gluten et sans laitages (qui seraient la cause des ses difficultés respiratoires).
Inutile de vous dire que je m'arrache les cheveux pour arriver à cuisiner des plats qui aient du goût et qui ne soient pas trop éloignés des bons petits plats que nous adorions partager. Moi qui avait interdit l'entrée de mon domicile au faux beurre, au faux sucre, etc, même si je cuisine avec de la vraie farine de riz ou de sarrazin et de la vraie crème de riz (bio cela va de soi), je ne peux pas dire que je suis à la noce tous les jours. Et comme je ne cautionne pas la rigueur de sa diététicienne notamment sur des produits très éloignés du produit initial, comme le beurre (que l'allergologue n'interdit pas en cas d'allergie au lait car il est très différent du lait) qu'elle lui interdit formellement, je fais désormais sa cuisine et la nôtre. Sans vouloir être vulgaire, je pense qu'à trop manger du soja, il va finir par ch... des meules de tofu. Vivement qu'il craque !

Celà dit, je suis de bonne volonté et quand une recette a le bon goût d'avoir bon goût , je le reconnais. C'est le cas du dernier dessert testé :

La mousse au chocolat (sans beurre, ni crème)

Pour environ 8 pots :

- 250gr de chocolat de couverture noir un peu corsé (le mien était de la marque Cacao Barry à 71% de cacao)
- 25cl de crème de soja ou de crème de riz
- 2c. à soupe de sucre roux
- 4 oeufs

Faire chauffer à feu doux la crème de soja ou de riz et y faire fondre le chocolat coupé en petits morceaux (hors du feu). Ajouter les jaunes d'oeufs un à un, puis le sucre. Monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement au mélange chocolat-crème de soja-sucre.

Verser dans des petits pots et laisser prendre au moins 4 heures.

Je m'abstiendrai de vous parler de mes précédents essais avec le crumble à la farine de quinoa (beurkkk) pour ne pas vous gâcher votre week-end.

Quant à ces féroces soldats, je l'dis, c'est pas pour cafter, mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.