Celles et ceux qui lisent "Mon nombril" savent à quel point ma culture "Petite maison dans la prairie" me pèse au quotidien, nourissant (c'est le cas de le dire) quotidiennement mon regret de n'avoir pas été réincarnée en prompteur d'Harry Roselmack et de devoir composer avec le costume ridicule de Caroline Ingalls. Paco, tu dépasses les bornes des limites !!!

Ceci dit, l'hiver venu, il m'arrive d'apprécier cet amour du fait maison, et j'adore offrir ce que j'ai AMOUREUSEMENT préparé quelques mois plus tôt. La confiture de figues fait partie de ces choses que je fais chaque année, le figuier du jardin donnant à profusion tous les étés. Et cette année, j'ai enfin pu décorer joliment mes pots avec des étiquettes 100% maison, grâce au joli tampon scrapcity (celui de la planche "rentrée"). Quelques chutes de lin ou de jute, un joli noeud et comme le dit si gentiment Anaïk à propos de mes carnets de recettes, je vais pouvoir devenir plus riche que Zinedine Zidane. Bon, OK, je crois que je vais devoir passer à la vitesse supèrieure, à moins que je ne vende le pot, 1 million d'euros. Et encore ...

confiture

Sinon, pour la confiture, le truc est simple. Il suffit de faire cuire peu de fruits pour que la cuisson soit parfaitement homogène (à la louche (en cuivre bien sûr) pas plus de 3kg à la fois) et de faire une cuisson relativement courte 6 minutes maxi pour que le sucre ne cristallise pas.

Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.